Qui ramasse tous les 100 $ enfouis dans votre PME ?

03 Oct
Finance : les 100$ inutilisés par les PME

Qui ramasse tous les 100 $ enfouis dans votre PME ?

Les 6 départements d’une PME

Comme propriétaires d’entreprise, nous avons tous 6 départements à gérer *Gestion, *Personnel, *Production/Service, *Développement des Affaires, *Marketing et finalement les *Finances. Selon mon expérience des 17 dernières années, le département le plus négligé est bien souvent celui des finances. Ce qui fait en sorte qu’en arrivant dans les entreprises de mes clients, il y a souvent plein de billets de 100 $ qui traînent par terre. Et vous, est-ce votre cas aussi ? Allons voir de plus près…

POURQUOI ?

Parce que je ne connais pas beaucoup d’entrepreneurs qui ont une formation dans les domaines clés suivants : en administration, en comptabilité et planification financière intégrée, donc par manque de connaissances, d’intérêt ou de temps, il y a souvent plein de stratégies qui ne sont pas connues, maîtrisées et par conséquent appliquées afin d’optimiser tous les aspects des finances de leur PME. Ce qui fait en sorte que les entrepreneurs ne savent pas toujours qu’ils ont le droit et qu’ils peuvent ramasser tous les billets de 100 $ qui traînent par terre et de générer des économies financières et fiscales substantielles.

LES 5 RÈGLES D’OR POUR TROUVER LES 100 $ DANS LES PME

1. Analyse de la performance du traitement salarial

À quand remonte la dernière fois que vous avez mis à jour l’analyse de performance de votre traitement salarial ? Pour certains entrepreneurs, la réponse est probablement : « Ça n’a jamais été fait ». Saviez-vous que juste en DAS, vous pourriez ramasser jusqu’à 60 billets bruns par terre par actionnaire par année ? Bien sûr, plusieurs aspects sont à analyser et à tenir en considération afin de déterminer les économies potentielles qui peuvent être générées.
*Potentiel : jusqu’a 60 billets de 100 $ par année par actionnaire

2. Impôt sur les bénéfices générés dans votre société

Un autre endroit où plein de billets de 100 $ traînent bien souvent par terre, c’est dans l’impôt sur vos bénéfices. Vous générez 100 000 $ de bénéfices dans votre société en 2019. Selon votre taux d’imposition, vous allez payer 13 %, 15 % ou 20,6 % sur ces bénéfices, soit 13 000 $, 15 000 $ ou 20 600 $, mais à part les dépenses d’entreprise tenues en compte, l’amortissement immobilier ou autre appliqué et/ou des pertes d’entreprise passées à déduire à l’encontre des bénéfices effectués, quelles autres stratégies votre comptable vous a recommandées pour payer moins d’impôt ? Sachez qu’un dividende REER ou un RRI pourraient être de bons moyens de ramasser ces billets qui traînent.

3. Assurances prêt commerciales

Si vous avez des prêts commerciaux (bâtisse, équipements ou autres) ou des marges de crédit commerciales et que vous assurez ces dettes avec les prêteurs en cas de décès ou invalidité, sachez que des couvertures nivelées en cas de décès avec un assureur plutôt que décroissantes (couvrent juste le solde de la dette avec votre prêteur) pourraient, en plus d’être plus optimales, avoir un coût majoritairement bien inférieur. Le cas le plus frappant que j’ai traité dans ma carrière, pour 3 millions de dettes agricoles, la prime était 6 fois moins élevée chez un assureur qu’avec leur banque.
Pour la portion invalidité sur le prêt, certains assureurs remboursent jusqu’à 100 % des primes payées si vous ne touchez pas de prestations d’invalidité au cours de votre vie active. Avec un prêteur, il n’y a pas de remboursement de primes en cas de non-réclamation. Ceci représente bien souvent plusieurs dizaines de billets de 100 $ à la fin du paiement de vos prêts (20 000 $ et plus dans beaucoup de cas traités).

4. Les 100 $ sont laissés aussi dans la gestion de votre « Fonds de roulement »

5. Des 100 $ peuvent aussi se glisser dans la façon dont vous regroupez vos portefeuilles

Appelez-nous